17 octobre 2014 ~ 8 Commentaires

Shinbun 4

Avant de vous parler de cette journée, je dois absolument vous détailler la nuit de m… que j’ai passé au capsule d’Hiroshima. Je suis passé du paradis de Miyajima à l’enfer encapsulé !
Bon qu’il n’y ai pas de WiFi, c’est pas la fin du monde mais le pire c’est la nuit pourrie. A minuit la clim lâche, du coup, coincé dans la capsule, impossible de fermer l’œil. Résultat, comme je pensais que pas mal d’autres capsules étaient libres, je me prend celle du dessus. A 3h, je me prend une lumière dans la tronche avec un gars qui me tape sur les pieds pour me réveiller. Avec les boules Quies, je ne l’ai pas entendu en fait. Je réalise qu’il y a 2 personnes derrière lui habillés en Yukata pour dormir. Il me faut une bonne minute pour comprendre que je suis dans la capsule du gars en pyjama et que le gérant fait un scandale (en Japonais bien sûr !). Après avoir réussi (je ne sais pas comment) à expliquer que sans clim je ne pouvais pas dormir, le gérant fait appel à un réparateur. Une fois remise en route, celle-ci envoi des odeurs infectes de cigarette (au Japon, on peut fumer partout malheureusement). Résultat, à 5 heures, je me lève, je me lave à la Japonaise et je prend la direction de la gare.

J’ai un changement à Shin Osaka (il faut piger le billet) puis j’arrive à Kyoto !
A peine arrivé, je me rend à l’hôtel capsule en espérant qu’ils prendront mes bagages même si l’enregistrement est à 15h et ça marche. Cool !

Je redescend sur la gare en espérant pouvoir visiter le Osamu Tezuka Museum… et j’apprend qu’il est fermé définitivement. Mince ! Du coup je me rabat sur un petit tour à pied de la ville et visite quelques temples bouddhistes somptueux. L’un d’eux est immense avec des piliers en bois taillés d’un seul tenant dans des troncs monumentaux.

DSC08786

Ce midi ce sera un bento à 250Y (en gros 2 euros) bien garnit.

DSC08773

Aussitôt avalé, je me dirige vers une sorte de Fnac puissance 10. Rien que les pochettes de téléphones tiennent sur 9 rayons de long (je les ai compté !). Je teste la New 3DS. La 3D est bluffante de profondeur. C’est pas tout ça mais je dois retourner enregistrer ma chambre. Sur le chemin, je passe devant le Royal Pachinko, j’entre… et ressort dans la foulée ! C’est ultra-bruyant et ça empeste la cigarette. Je ne sais pas comment ils font pour tenir avec tout ce bruit. Imaginez-vous la tête collée entre deux enceintes avec autour de vous un bruit de billes d’acier qui ne cesse.

Me voilà devant la capsule et là je me prend une claque. Vu ce qui m’est arrivé la veille, c’est comme une petite revanche.

DSC08807

Petite douche « à l’Européenne » et direction le Kinkakuji (pavillon d’Or) ! L’hôtesse me donne le chemin de l’aller, je me dis alors que le retour ben, c’est dans l’autre sens alors me voilà parti à la recherche du bus 101.
25 minutes et 230Y plus tard je découvre le lieu classé au patrimoine.
Il n’y à pas à dire, il est splendide !

DSC08826

J’arrive vers 5h, la lumière est donc très basse. Je fait un max de photos et je repars pour la fermeture. Vous vous souvenez du bus ? Et bien la blague est qu’il ne fait que des aller et pas les retours, du coup me voilà à 25 minutes (en bus) de l’hôtel sans plan et avec la nuit qui est arrivée en 10 mn. Tout va bien quoi !
En demandant au Kyotoites, je comprend qu’il y a une ligne annexe qui repart quasiment au point de départ mais elle n’a pas le même nom, pas les mêmes couleurs ni le même numéro (pourquoi faire simple…).

Je retrouve enfin ma capsule de luxe. Je mets en charge le matériel et vais manger au MacDo pour une fois. En passant devant un clochard (le premier) je lui laisse quelques yens qu’il me refuse poliment. Au Japon ça ne se fait pas, je me rappelle que ma prof m’avait dit que c’est un déshonneur de recevoir. Du coup je reste interdit devant cette scène. Au MacDo, je prend le menu locale : Mac Ebi. en gros des crevettes. C’est très bon finalement.
Retour à l’hôtel pour le Shinbun-4 (vous aviez compris que shinbun, c’est journal !).

Voilà, encore une journée qui met sur les genoux. Les pieds et le dos commencent à accuser le coup. Demain c’est le retour à la capitale et comme on est en week-end, c’est « closed » partout. J’arrive enfin à trouver un 3 étoiles (si, si !!!) collé à Akihabara pour le double d’un capsule. Aller, c’est réservé ! Après tout, autant se faire plaisir et ça me permettra de poser les bagages jusqu’au départ.

Je vais me coucher, il est déjà 10h20 et demain je sens que je vais encore beaucoup marcher.
PS : désolé pour les photos de travers mais le blog ne permet pas de les flipper.

8 Réponses à “Shinbun 4”

  1. Que de rebondissements!!!

  2. ah oui… effectivement que de péripéties !!!!

  3. faut pas les faire ch… les japonais !!!!

  4. tu verras notre message demain ! mais qu’est-ce que tu nous a fait rire !! Bon retour et Bisous

  5. martine et antoine 17 octobre 2014 à 20 h 00 min

    encore un peu tu te faisais refaire le portrait gratuitement
    quelle histoire !!!!!

  6. Quel courage mais à te lire je pense que ça vaut le coup
    Bonne fin de sejour
    Vero et Dominique

  7. Stéphanie et Mika 18 octobre 2014 à 12 h 27 min

    et bien ton voyage est mouvementé et risqué,
    on dirait un vrai James bond !!!!
    et bien pour 40 ans tu ne t’en sors pas mal,
    Tu es encore robuste lol
    C’est un vrai régal de lire tes péripéties
    biz

  8. il est vachement bien cet hotel tube la !


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Compostelle, suivre le cont... |
Alice Trip |
Welcome to Lacanau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VOYAGES VOYAGES...
| Ma première visite à New York
| Camping le Patisseau